Comment est née la notion du temps, et comment l'homme est-t'il parvenu à le mesurer?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Calendrier Maya, Calendrier Aztèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas
Admin
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 30/12/2015
Age : 18

MessageSujet: Calendrier Maya, Calendrier Aztèque   Mer 17 Fév - 17:45

Le calendrier Maya

Le calendrier maya date probablement du premier siècle av. J.-C. et il serait le produit de la civilisation olmèque. Le calcul des prêtres mayas était si précis que la correction de leur calendrier est de dix-millième de journée plus exacte que le calendrier en usage actuellement dans le monde.

De tous les anciens systèmes de computation du temps, ceux des Mayas et les autres systèmes méso-américains  sont les plus complexes et les plus détaillés. Leur mois était de 20 jours et l'année civile était double : un cycle sacré de 260 jours, dénommé Tzolkin, et l'année vague de 365 jours, ou Haab. Ces deux calendriers coïncidaient tous les 52 ans. Cette période de 52 ans était désignée sous le nom de «faisceau» et elle représentait pour les Mayas l'équivalent d'un siècle pour nous.

Le cycle sacré de 260 jours est composé de deux cycles plus courts : les chiffres 1 à 13, et 20 noms de jours différents. Le nom de chaque journée est représenté par un dieu qui transporte le temps à travers le ciel, marquant ainsi le passage du jour à la nuit. Les noms des jours sont les suivants : Imix, Ik, Akbal, Kan, Chicchan, Cimi, Manik, Lamat, Muluc, Oc, Chuen, Eb, Ben, Ix, Men, Cib, Caban, Eiznab, Cauac et Ahau.

Le calendrier de 260 jours servait à déterminer les activités importantes liées aux divinités. On l'utilisait pour nommer les personnes, prédire l'avenir et décider des dates propices aux grands événements comme les combats ou les mariages, par exemple. Chaque journée comportait ses augures et ses associations et la cadence inexorable des 20 jours évoquait une machine de prédiction de l'avenir guidant la destinée des Mayas.

La combinaison du tzolkin et du haab produisait un cycle de 18 980 jours, correspondant à environ 52 années solaires. La fin de ce cycle de 52 ans était particulièrement redoutée parce qu'il s'agissait d'une période où le monde pouvait prendre fin et où le ciel pouvait s'effondrer si les dieux n'étaient pas satisfaits de la façon dont les humains s'étaient acquittés de leurs obligations.

Le calendrier prédisait l'avenir comme c'est le cas pour notre calendrier du zodiaque. Les Mayas croyaient par exemple que la date de naissance d'une personne ou le signe sous lequel elle était née déterminait le sort qui lui était réservé sa vie durant. Le nouveau-né était donc sous l'influence d'un dieu particulier tout au long de son existence. Certains dieux étaient plus bienveillants que d'autres et l'on considérait comme chanceux un enfant né sous d'heureux auspices.

Les savants se sont souvent demandé pourquoi le calendrier maya était si complexe. La raison en est, en partie, qu'il revenait aux prêtres mayas de décider des dates des événements sacrés et du cycle agricole. Il importait donc peu que les gens ordinaires comprennent le calendrier et les prêtres pouvaient le rendre hermétique à souhait.

L'ancien cycle maya est toujours en vigueur dans le sud du Mexique et dans les hautes terres mayas.






Le Calendrier Aztèque

La Pierre du Soleil a été découverte à la fin du XVIIIème siècle dans la ville de Mexico, pendant les travaux de construction de la nouvelle cathédrale. Elle se trouvait sur la pyramide double de Tenochtitlán, dédiée à certains dieux aztèques, dieux de la pluie et de la guerre, mais aussi dieux de l’Homme nouveau et de la guerre fleurie. Cette pierre basaltique circulaire à un diamètre de 3.59 m de diamètre et pèse 25 tonnes.
Datant de l’époque du 6ème roi Aztèque, Axayacatl, elle est sans doute une réplique d’une pierre originale qui se serait perdue dans un lac situé de nos jours à côté du musée d’anthropologie de Mexico. La Pierre du Soleil, également appelée «  calendrier aztèque  » est non seulement un calendrier mais aussi une pierre commémorative d’une date sacrée car comme les stèles mayas, certaines pierres aztèques rappelaient une fête rituelle célébrée tous les 52 ans. On retrouve en effet gravée sur cette Pierre du Soleil la date du 13 Acatl qui marqua la fête du Feu nouveau en l’année 1479.

La Pierre est constituée de 8 cercles concentriques qui forment des couronnes circulaires. Dans le cercle extérieur qui entoure le tout, deux serpents se rejoignent, tête en bas, en crachant.. En tant que 8ème mouvement d’inertie, ils fixent les limites du monde visible. Les 2 serpents sont divisés en 13 segments (13 cieux) et sont l’image de l’Univers qui contient tout. Ils sont le yin et le yang, le jour et la nuit qui nous enveloppent. Ils sont aussi la Voie lactée, la galaxie qui contient notre système solaire parmi tant d’autres.
1e Cercle :
Représentation de la pierre et ses huit cercles
C’est le cercle central qui est représenté par le visage du Soleil et ses deux griffes qui saisissent des curs pour se fixer à l’univers. Il est symbole de vitalité et du « mouvement immobile ». Sa langue matérialisée par un couteau d’obsidienne, symbolise le sacrifice de soi-même, source de vitalité et de création de la cinquième ère.
2e Cercle :
Les bras de la croix sont formés par les glyphes des quatre ères précédentes, liées aux quatre éléments, où apparaissent les dates correspondant à la fin des Eres Cosmogoniques du calendrier. Ce cercle tourne de gauche à droite, suivant le mouvement apparent des étoiles.
3e Cercle :
Il contient les 20 glyphes correspondant aux 20 jours du mois.
4e Cercle :
Il représente les 260 jours du calendrier sacré. On y retrouve en effet 52 cases contenant chacune 5 points, ces derniers matérialisant un jour chacun (5 x 52 = 260).
5e Cercle :
Il est lié à la planète Mars, dont la révolution synodique de 780 jours équivaut à 260 x 3. La planète Mars est la grande différenciatrice et séparatrice des mondes, semblable au rayon mystique du feu qui ouvre les eaux primordiales.
6e Cercle :
Il correspond à la planète Jupiter, le joyau du ciel. Les cercles 5, 6, 7 sont étroitement liés car ils constituent l’unité Mars-Jupiter-Saturne. Saturne et Mars forment deux franges successives qui relient les jours et la Voie lactée. Elles établissent ainsi le rapport entre le monde planétaire et le monde stellaire.
7e Cercle :
Le Cercle de Saturne. Cette frange composée de 28 petits arcs (qui rappellent les vertèbres du serpent) est dédiée à Saturne. Chaque planète des cercles 5, 6 et 7 représentent un par conséquent toutes les significations associées à ces Dieux.
8e Cercle :
C’est le cercle de la Voie lactée. La Pierre du Soleil est limitée par deux demi-cercles sous forme de deux serpents en flamme, Xiucoatl représentant la Voie lactée. Les deux serpents naissent du hiéroglyphe du 13 Acatl qui indique la date de la célébration du Feu nouveau. Les queues des deux serpents, leurs écailles (12 de chaque côté), leurs têtes représentent les divers cieux. La Pierre du Soleil commémore un cycle de 52 ans, au moment du Feu nouveau (13 Acatl) quand les étoiles indiquent par la constellation des Mamashuastli que la Vie va reprendre.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mesure-du-temps.monally.com
 
Calendrier Maya, Calendrier Aztèque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» calendrier activbike
» Calendrier Cyclosportif 2010
» [calendrier] saison 2010/2011
» Calendrier MGB 2012
» Calendrier des activités

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Temps :: La découverte du Temps :: Des Astres aux Calendriers-
Sauter vers: